Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2016

Le documentaire "Génération Expat"

Il semblerait que l'expatriation ait le vent en poupe. Plus de 2 millions de français travaillent et vivent hors de l'Hexagone. Et c'est un peu dans la même veine que le hors-série de l'Express sur l'expatriation d"il y a quelques mois que sort ce webdocumentaire d'une quarantaine de minutes.

On y dresse le portrait de 14 français aux profils complètement différents qui ont "osé l'aventure" et qui sont partis vivre en Inde, au Pérou, au Brésil, au Canada, en Malaisie, en Nouvelle-Zélande, en Colombie ou encore à Singapour ! C'est assez complet car chacun y présente les motifs de la décision du départ, les difficultés d'intégration dans son nouveau pays d'accueil, les échecs mais aussi les raisons pour lesquelles certains ont réussi leur expatriation et décident de rester... ou pas.

Bref, un très bon reportage pour mieux comprendre la vie d'un expatrié d'un immigré temporaire que nous sommes. Et j'en retiens une très b…

Le prix des fromages à Singapour

En allant faire les courses aujourd'hui, je me suis rendu compte que nous ne mangeons du fromage qu'à de très rares occasions. Et je me suis souvenu pourquoi...

12 dollars (environ 8 euros) les 250g de Brie au bleu (l'équivalent d'un Bresse bleu !) d'une marque française dont je n'avais jamais entendu parler : Ile de France (comme la région !) 


Et puis juste à côté, un fromage de chèvre industriel d'une marque que vous connaissez tous en France : 13 dollars la petite barquette de 150g. Dans ces moments-là, on se dit qu'on peut encore patienter quelques semaines car pour la même somme on pourrait s'offrir presque 1kg de Saint-Nectaire laitier au stand des fromageries Morin au marché couvert d'Aurillac.
L'avantage de Singapour c'est qu'on peut y trouver quasiment tous les types de fromage du monde (aussi bien dans les supermarchés Fair Price, Cold Storage ou en ligne sur Redmart) mais il faut être capable de pouvoir vouloir payer le p…

Il y a le feu au condo !

Cet après-midi, alors qu'avec un copain/voisin/collègue nous étions sur le point de finir notre partie de tennis du dimanche après-midi (dans l'espoir de retrouver un jour le niveau 15/5 pour éventuellement participer au tournoi estival de Vernet-les-bains), nous avons entendu une sirène assourdissante dans tout le condo.

Nous l'avions déjà entendu fonctionner sans raison en plein milieu de la nuit à deux ou trois reprises. A chaque fois, ce n'était que des fausses alertes ou alors un exercice pour voir si les résidents se réveilleraient en pleine nuit en cas d'incendie. Sauf que cette fois-ci, au bout de quelques minutes, le son assourdissant a été doublé d'une odeur de plastique brulé. En quittant rapidement le terrain de tennis du condo, nous apercevons autour de la piscine un attroupement de gens et en particulier près des vestiaires des dames alors qu'une fumée épaisse et noire sort par les fenêtres.


J'ai tout de suite pensé que c'était le saun…

Une journée à Légoland

Nous avons profité du fait que les Singapouriens ne sont pas en vacances pour essayer d'aller faire un parc d'attraction pendant la semaine. En particulier, notre fille nous bassinait depuis plusieurs mois pour aller visiter le parc Legoland qui se trouve à Johor Barhu, de l'autre côté de la frontière en Malaisie.

Miss Z. étant encore trop petite à cette époque, nous n'avions pas fait celui de Billund au Danemark quand nous faisions la route pour la Norvège après les vacances estivales en France.

Cette fois-ci nous cherchons sur le net et trouvons assez facilement une des compagnies qui propose de se rendre en bus au parc Legoland depuis Singapour. Une fois les billets achetés en ligne, rendez-vous est donné à 8h30 devant la sortie de métro Lavender.

On reconnait le bus de la compagnie et le chauffeur indien nous dit d'aller voir une femme chinoise à lunettes qui nous donnera les tickets pour pouvoir monter dans le bus. Elle est assise devant le Mac Donald's et…

Les vacances scolaires à Singapour

Depuis que nous sommes arrivés à Singapour, on avait remarqué que les élèves singapouriens (et par conséquent aussi leurs parents quand ils prennent leur 15 jours de congés par an !) n'avaient pas du tout les mêmes vacances que dans le système français. En effet, l'année scolaire ici coïncide avec l'année civile.

Voici donc ce que ça donne :


L'année scolaire singapourienne (en école lolcale) est donc rythmée ainsi : elle commence après le premier week-end de janvierl'année est divisée en 2 semestres ou 4 terms (que l'on pourrait traduire par "périodes")une dizaine de jours de vacances environ après les 2 premiers mois de chaque semestrequasiment un mois de vacances au mois de juin pour marquer la fin du premier semestreles grandes vacances sont en fin d'années aux alentours de la mi-novembre Mais si on les compare aux vacances du système français et en particulier celles du LFS (Lycée français de Singapour) :
Elles sont rythmées toujours par 2 sema…