Accéder au contenu principal

Vacances en Nouvelle Zélande : J1/J2

Situé à plus de 2000 km au sud-est de l'Australie, la Nouvelle-Zélande est un pays isolé au milieu de l'Océanie composé de deux île principales. Cette fois-ci, nous partons accompagnés de nos deux couples de copains, la Team G. (les louisianais de la fameuse promo Codofil 2006) et la Team P. plus connue sous le nom des catalano-cathares de Singapour. Sur les conseils des premiers qui ont déjà visité le pays, nous décidons de ne visiter que l'île du Sud.

Nous arrivons tard dans la nuit de samedi à Christchurch, la principale ville du sud, après plus de 10 heures de vol et une escale de 8h à Brisbane en Australie.

Le lendemain, on récupère nos 3 camping-car qu'ils appellent ici des camper-van et qui n'ont rien à voir avec les immenses RV américains.


Ce n'est ni plus ni moins qu'une Toyota Hi-Ace (en gros la version japonaise de l'Estafette) mais agencée en mode camping avec une petite capucine. Idéal pour un couple avec à la rigueur un enfant.




Le seul hic c'est qu'en Nouvelle-Zélande (comme dans tous les pays du Commonwealth je suppose...), on conduit à gauche avec un volant à droite ! Comme à Singapour sauf que nous n'avons pas de voiture à Singapour mais des vélos électriques ! Et la dernière fois que j'ai conduit à gauche, c'était en Ecosse avec une boite manuelle. Résultat : une fois sur deux j'essayais de passer la vitesse en tapant mon coude dans la portière ! J'étais donc bien content cette fois-ci d'avoir une boite automatique. A part l'essuie-glace que j'ai mis en marche une bonne dizaine de fois à la place du clignotant, pas de problème majeur !


Nous voilà donc partis pour plus de 3h de route pour aller vers le lac Tekapo.


En se suivant...


en découvrant les magnifiques paysages.


On se rend compte que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l'idée de faire le tour de l'île en camping-car !


De temps en temps, le convoi fait des pauses,


pour prendre des photos ou juste pour admirer le paysage, 



et même les Zest pausent posent pour la photo !


Même Poupoundje rèche s'y met !



Mais trêve de plaisanterie, il faut reprendre la route...



qui est longue...


très très longue !


Et nous arrivons enfin au lac Tekapo où nous passerons une première nuit un peu fraîche dans le van !



Le lendemain, encore un peu de route en direction du mont Cook qui culmine à 3724 mètres.




Toujours ébahis par les paysages qui nous rappellent parfois un peu les Pyrénées.



Mais le doux nom de "vallée des prostituées" me laisse songeur...



Et nous partons faire une petite randonnée d'un peu plus de 3h jusqu'au pied du mont Cook.



On peut en faire d'autres aussi à vélo mais beaucoup plus longue.

 

Parfois, on traverse des ponts sur lesquels certains ont les pétoches...


et on marche...


encore et encore, 



en longeant un ruisseau à la couleur grisâtre,




et enfin on aperçoit une partie du glacier qui a bien fondu !



En fin d'après-midi, direction le camping car il est interdit de faire du camping sauvage !



Malgré les grands espaces, on trouve de temps en temps des auberges de jeunesse et quelques hôtels et cafés dans chaque patelin traversé, c'est-à-dire tous les 90 kilomètres !

La suite des épisodes de Poupoundje en Nouvelle-Zélande dans le prochain article. Ben oui, je vais vous parler de NZ pendant des jours et des jours, au moins jusqu'à épuisement des 900 photos !

Stay tuned.


Commentaires

  1. J'avais hâte de te lire !! j'ai maintenant hâte de la suite ! C'est vraiment super de découvrir ce pays à travers vos objectifs !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça te rappelle quelque chose ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire