Accéder au contenu principal

Mon premier vélo... électrique

Après plusieurs semaines à parcourir les routes du sud-ouest de la France dans une spacieuse voiture de location, il y a le dur retour à la réalité de Singapour où l'on redevient simple piéton. Et on avait déjà oublié à quel point il peut être pénible d'attendre pendant plus de 20 minutes le bus qui vous mène à destination alors que vous en avez à peine pour 5 minutes de trajet. Et oui c'est ce samedi que nous sommes allés acheter les uniformes de Miss Z. pour cette nouvelle année scolaire au LFS (comprendre Lycée Français de ...Singapour, bien que cela marche aussi avec Stavanger, Shanghaï ou Séoul !).

On vous avait déjà parlé du prix d'une voiture à Singapour qui en fait un produit de luxe et donc le rend inaccessible à la majorité des Singapouriens. Jusqu'à maintenant, on utilise donc essentiellement le bus avec l'application pour smartphone correspondante qui permet d'indiquer le temps de passage du prochain bus par géolocalisation. Et puis pour les trajets plus courts et/ou surtout pour faire du sport, j'utilise un vélo que j'avais acheté d'occasion à 150$ (environ 80€) sur le site de petites annonces gratuites qu'on utilisait déjà à Nola : Craigslist.




Bien évidemment, avec les températures à Singapour qui oscillent entre 30 et 35° toute l'année et surtout les 80-90% d'humidité, il est impensable d'aller au boulot à vélo sauf à arriver avec une tenue de rechange complète et à pouvoir prendre une douche à l'arrivée.

Et c'est donc après moultes hésitations que nous nous sommes enfin décidés à passer au vélo électrique ou plus précisément au VAE (vélo à assistance électrique). Les recherches sur le net nous ont menés au site très basique (HTML 3 ?!?) de Chung Chong Electric Bicycle.


Et une fois à la boutique, on est encore plus surpris de voir ce boui-boui chinois fait de bric et de broc...


Quant au vendeur/mécano très aimable au demeurant, c'est un vieux chinois ne parlant pas un mot d'anglais qui m'écrivait les prix ou le voltage de la batterie sur un bout de papier pour que je puisse le comprendre. Bien sûr il ne s'adressait à moi qu'en mandarin et quand je lui posais une question en anglais, il me passait son fils au téléphone pour qu'il me réponde. Parfois lassé de nos conversations/négociations de prix par bigot interposé, c'est finalement un client singapourien d'origine chinoise qui attendait là pour une réparation qui a fini par jouer au Nelson Monfort pour traduire mes questions ainsi que les réponses du vieux vendeur !


Et après plus d'une demie heure de démonstration du fonctionnement et d'explications en VO non sous-titrée, à la fin, tadaa !!! Voilà un un vélo tout beau, tout neuf, tout rouge à 790$ (environ 500€, soit 2 fois moins cher que le VAE basique de Décathlon en France !) avec siège pour porter Miss Z à la sortie de l'école et panier hyper viril ! On espère juste qu'il durera plus de 2 ans car en théorie la batterie est conçue pour durer 300 à 500 cycles de chargement soit 2 à 3 ans selon l'utilisation. Et surtout résistera-t-il à la corrosion, aux attaques de l'humidité singapourienne et à la piètre qualité de fabrication chinoise ? Vous le saurez dans les prochains jours mois...

Commentaires

  1. Parfait pour les programmes de 6eme en techno et bon pour la santé.:-)

    RépondreSupprimer
  2. Le vélo est-il toujours en vie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il fonctionne toujours ! Il faut juste recharger la batterie un peu plus souvent...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire