Ads Top

"Notre" appartement va être vendu !


 
Comme le logement est généralement la principale source de dépense d'un foyer, on comprend mieux pourquoi Singapour est souvent parmi l'une des villes plus chères au monde dans tous les classements. Le problème quand on est locataire à Singapour, c'est qu'il y a souvent une grosse incertitude sur la pérennité de votre loyer.
 
En effet, quand on loue un appartement ou une maison à Singapour, à la fin du bail (généralement tous les deux ou trois ans) le propriétaire peut réévaluer le loyer à sa guise. Certes, ça dépend de la tendance du marché de la location mais c'est très souvent une revalorisation à la hausse et plus rarement à la baisse. Il n'est donc pas difficile d'imaginer que cela peut être épuisant de devoir négocier, souvent par Whatsapp interposé, avec l'agent immobilier du propriétaire lorsque celui-ci veut augmenter le loyer soudainement de 300 ou 400 dollars ! 
 
Pour ce qui nous concerne, lorsque nous sommes arrivés à Singapour en 2013, les loyers étaient au plus haut et à l'époque nous payions 3400$ pour un petit appartement récent de 70m² avec 2 chambres ! Nous y sommes restés à peine un an et demi et avons retrouvé des repreneurs de bail et rapidement déménagé dans un condo plus ancien où nous louions 3000$ un appartement de 130m² avec 3 chambres et surtout un salon bien plus spacieux. A l'issue du bail initial de deux ans, nous avions réussi à négocier le loyer à la baisse (2800$) mais seulement pour une année supplémentaire. En effet, le propriétaire a voulu récupérer l'appartement pour y loger sa fille et sa petite famille qui avait réussi à vendre son HDB. Nous adorions tellement le condo et ses installations (piscine, tennis, sauna) que nous avons cherché à tout prix à relouer un autre appartement au même endroit. 
 
Et c'est avec un peu de chance que nous avions trouvé,  il y a 3 ans, l'appartement que nous habitons actuellement avec notamment sa grande terrasse qui nous permet de faire galoper notre lapinou Gribouille ou d'élever nos amis les vers de terre pour faire notre compost naturel. Nous étions ravis de l'avoir trouvé pour "seulement" 3000$ et même d'avoir pu renouveler l'été dernier le bail au même loyer pour deux années supplémentaires.

 
Mais voilà que les choses se compliquent car les propriétaires veulent désormais mettre l'appartement en vente. Comme il y a peu de chances que la famille et les amis de France aient l'occasion de venir nous rendre visite dans l'année qui vient, je vais jouer à l'agent immobilier et vais en profiter pour vous faire faire le tour du propriétaire locataire !
 

 
On commence par le salon relativement spacieux par rapport à ce qui se fait généralement à Singapour. 

 

Vous remarquerez nos nombreuses décos souvenirs de nos voyages dans la région Asie-Pacifique. Vue la situation, je crois qu'on est pas prêts d'en racheter tout de suite !



 
Vous remarquez le cadre noir ? Le photographe professionnel de l'agent nous a expliqué qu'il n'a pas le droit de publier de photos personnelles sur les annonces immobilières. Plutôt que de nous les faire enlever une par une pour la prise de photo, il a rajouté ce gros rectangle noir,  via Photoshop ?



On a encore plus l'impression d'avoir de la place lorsque la baie vitrée est complètement ouverte ! Ce qui n'est pas le cas sur cette photo malheureusement...


Ici la cuisine où le photographe a retiré le rice-cooker qui était en plein milieu du plan de travail.


La master bedroom (chambre parentale) avec le grand bureau que l'on n'aperçoit pas,


et sa salle de bains attenante (ou en-suite comme disent les agents immobiliers !).

 
 

La chambre d'amis / bureau de Mrs S / salle de musique avec un piano qui prend la poussière depuis que Miss Z a commencé la basse.


La chambre de Miss Z où le photographe a dit de laisser les photos personnelles au mur car on n'arriverait certainement pas à voir les visages même en zoomant !


La salle de bain de Miss Z qui n'était pour une fois pas trop en bazar ! 


Et enfin notre endroit préféré de l'appartement : la terrasse où nous avons fait quelques apéros !



 
On adore ces volets à la balinaise qui sont spécifiques à ce condo. On se croirait dans un resort !

Et enfin, la vue sur la piscine depuis la terrasse !

 

 
 
Voilà donc à quoi ressemble notre l'appartement de 151 m² que nous louons depuis trois ans maintenant. Et il semblerait que l'agent ait bien fait son boulot (et nous aussi pour la partie home staging !) car un couple d'acheteurs singapouriens s'est manifesté après une première visite et a fait une offre qui a été acceptée par les propriétaires. 
 
Vous allez me dire : "Alors, combien a-t-il été vendu ?"
 
 

 
 
Voilà, voilà ! Vous n'hallucinez pas. Le prix de vente est à presque deux millions de dollars singapouriens (un peu plus de1,2 milions d'euros !). A ce prix-là en France, on aurait un château dans le Cantal, un sacré manoir dans le Gers ou même un hôtel particulier à Toulouse... 
 
Le côté positif, c'est que notre bail n'expirant que l'année prochaine, on pourrait rester dans l'appartement jusqu'en juin 2022. Et cela nous laisserait le temps de trouver un autre appartement à louer. Et si on jamais on trouve mieux d'ici là, il serait même possible de quitter l'appartement avant la fin du bail sans aucune pénalité. 
 
On espère juste retrouver encore dans le même condo. Et comme dirait le comique Gad El Maleh, si possible un "appart napoléonien". Un autre Bonaparte quoi ! 
 
 

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.