Ads Top

Qui n'en veut du kiwano ?

 


Depuis plus d'un an, nous ne voyageons plus en dehors de Singapour alors il semble difficile d'écrire des articles de blog pour vous partager nos découvertes de pays et autres endroits insolites. En revanche, au niveau culinaire nous sommes loin d'avoir encore tout goûté. Ainsi, il y a quelques jours alors que je faisais des courses hebdomadaires au Fairprice du coin, notre Carrrefour Market local, il m'est arrivé de faire une drôle de rencontre avec un fruit encore inconnu au bataillon, en tout cas pour ce qui me concerne.

 

 

Au détour de l'allée des fruits et légumes locaux, et en tête de gondole, je vois une promotion sur ce fruit que l'on appelle le kiwano. Je me suis dit : Tiens, super ce serait l'occasion d'essayer un nouveau fruit asiatique !  


Sauf qu'à regarder la provenance de plus près, ce fruit ne vient pas du tout d'Asie mais de Nouvelle-Zélande. Question bilan carbone, c'est un peu plus proche que les 10 000 kilomètres qui nous séparent de la France, mais de toute façon il semble difficile de trouver des produits alimentaires à Singapour qui ne soient pas importés.

 

 

Et question promotion, on ne peut pas dire que ça soit donné non plus. A 7$ l'unité (environ 4€50), c'est vraiment par curiosité si je le mets au fond du panier ! Parce qu'il faut dire que sa bonne tête de coronavirus ne m'inspire pas vraiment confiance au premier abord.



 
Revenu à la maison, je fais une petite recherche rapide sur Wikipedia pour en savoir plus sur ce fruit à la forme bizarroïde :
 
Le kiwano est le fruit comestible du "cucumis metulifer" qui est une espèce de plante tropicale de la famille des Cucurbitacées originaire d'Afrique et d'Arabie (Yémen). Il est également appelé métulon, melano, concombre cornu d'Afrique ou encore melon à corne. En Guadeloupe il est appelé paroka.

Le kiwano se cultive principalement au sud et au centre de l'Afrique, mais aussi aux États-Unis, en Espagne, au Portugal, en Israël, au Kenya, en Nouvelle-Zélande et même en France ! Alors là, perso j'apprends quelque chose. Je n'avais jamais entendu parler de ce fruit cornu cousin du concombre.


 
Me voilà donc avec un fruit de concombre de couleur orange. La peau est parsemée d'épines et plutôt souple, un peu comme une pêche bien mûre. Le fruit fait la taille d'une petite mangue et mesure environ une dizaine de centimètres.


Je commence par le couper dans le sens de la longueur.


 
Et en l'ouvrant, on a la surprise de découvrir que l'intérieur du fruit est d'un vert limite fluo et contient de nombreuses graines. Sa pulpe est légèrement gluante.
 

 
Le jus a un goût très peu sucré de banane et de kiwi, voire de concombre. Il y a de nombreux pépins qui rendent la dégustation peu appréciable. J'ai l'impression de recracher toute les deux secondes ou alors il faut faire le choix d'avaler !
 
Je comprends mieux maintenant pourquoi bien qu'il soit un fruit, le kiwano soit beaucoup plus utilisé en tant qu'élément décoratif ou ornemental tel que les coloquintes (cucurbitacées apparentés aux courges). A la rigueur, on pourrait un peu le comparer au fruit de la passion et ainsi l'utiliser comme de base de jus pour une salade de fruits.


En conclusion, c'est un fruit surprenant à cause de sa couleur contrastée d'orange et de vert translucide. L'expérience fut intéressante certes mais je ne suis pas certain d'en racheter. Mis à part le dépaysement à moindre frais, je n'en garde pas un souvenir exceptionnel. 
 
Et vous, vous connaissiez ?


Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.