Ads Top

Et maintenant la dengue !


Comme le reste du monde, Singapour est encore en pleine gestion de crise de la pandémie du Covid19. Ainsi, depuis la fin du confinement au début du mois de juin, nous sommes contraints de porter des masques en extérieur mais aussi dans les endroits clos comme les bars et restaurants.

Mais il y a une autre épidémie qui fait rage à Singapour : la dengue. Et les chiffres commencent à inquiéter sérieusement les autorités singapouriennes.

Number of Dengue Cases

Et dans notre entourage proche (collègues et amis), nous constatons de plus en plus de cas de personnes touchées par la maladie. Certains n'ont contracté que des formes bénignes de la dengue alors que d'autres ont tout de même dû être hospitalisés d'urgence.

Qu'est-ce que la dengue ?

C'est une maladie infectieuse virale des régions tropicales et subtropicales, transmise par un moustique, caractérisée notamment par un état fébrile soudain.

Mode de contamination

Il n’y a pas de transmission naturelle du virus directement d’homme à homme. La transmission se fait uniquement par le biais du moustique vecteur. Ce sont des moustiques qui piquent essentiellement le jour. Le moustique Aedes aegypti est le principal vecteur de la dengue. Pour transmettre la maladie, le moustique doit être porteur du virus de la dengue.  Il se contamine en piquant et en prélevant le virus d’une personne atteinte de la maladie pendant la brève phase où le virus est présent dans son sang. Le développement du virus chez le moustique dure en moyenne 10 jours. Lors d’une piqûre ultérieure, il pourra transmettre à son tour le virus à une personne saine. On considère qu’un moustique reste infectant toute sa vie (entre 2 semaines et 1 mois).

Dengue | Inserm - La science pour la santé

Types de dengue

Le virus de la dengue est un cousin du virus de la fièvre jaune et du virus du Nil occidental. Les souches virales de la dengue sont réparties en 4 types : DEN-1, DEN-2, DEN-3 et DEN-4.  Ces sérotypes sont proches mais l’immunité acquise en réponse à l’infection par l’un d’entre eux protège uniquement contre le sérotype infectant mais en aucun cas contre les autres. Ainsi, un même individu est susceptible d’être infecté par les 4 sérotypes de dengue. Ce qui explique pourquoi certains amis ont eu deux fois la dengue à plusieurs mois ou années d'intervalles !


Symptômes de la dengue

Il existe deux formes de dengue, toutes deux pouvant être causées par n'importe lequel des sérotypes du virus :

- la forme classique peu sévère ;

- la forme hémorragique est beaucoup plus sévère, mais moins courante (environ 1 % des cas).


Faits surprenants

- Des études montrent qu'un moustique pique généralement 7 ou 8 fois dans le même foyer. C’est pourquoi la plupart des membres de la famille sont touchés simultanément.  

- La plupart des piqûres de moustiques

- Dans un cluster de dengue, à Singapour seulement 1% des moustiques Aedes portent le virus. Dans des zones endémiques, comme dans les pays asiatiques voisins, cela monte à 7-8%.

- Les moustiques Aedes peuvent voler jusqu'au 20ème étage !

Clusters à Singapour


Lorsqu'on observe la carte des clusters de dengue, c'est surtout le nord et l'est de Singapour qui semblent être touchés. Certains experts pensent que c'est dans ces zones que l'on trouve le plus grand nombre de maisons et moins de HDB ou condos où la démoustication (par les techniques d'enfumage) est obligatoire.

Causes de la dengue

Comme précisé dans le reportage ci-dessous, il semblerait que la dengue se développe davantage en cette année 2020. Et il semblerait que la pandémie du COVID19 n'y soit pas complètement étrangère.



En effet à cause du confinement, qui a duré plus de huit semaines à Singapour à partir du début du mois d'avril, de nombreuses personnes sont restées à leur domicile avec les fenêtres grandes ouvertes contrairement aux bureaux qui sont souvent climatisés. Une aubaine donc pour les moustiques qui ont des cibles toutes trouvées pour nourrir leurs larves.

Et ce phénomène a été accentué par la suspension des travaux dans de nombreux chantiers de construction. En effet, de nombreux travailleurs immigrés vivant dans les dortoirs étaient contaminés par le Covid19. Les nombreuses pluies tropicales qui ont multiplié les zones d'eaux stagnantes sur les chantiers ainsi que la chaleur typique de Singapour à cette période de l'année, ont donné les conditions idéales pour favoriser la prolifération des moustiques et de leurs larves.

Statistiques de la dengue en 2020 à Singapour

Pour la première fois depuis l'apparition de la pandémie du coronavirus à Singapour, le nombre de cas hebdomadaire de dengue a dépassé celui du nombre de cas de Covid19.


Il y a même eu 19 décès dus à la dengue depuis le début de l'année 2020 (et cela ne cesse d'augmenter ! !) alors que ceux dûs au Covid19 stagne à 27 depuis plusieurs semaines.

En attendant, sans être complètement paranos ni vivre complètement enfermés dans notre appartement climatisé, nous touchons du bois mais nous avons réussi à passer entre les gouttes les piqures du moustique Tigre en 7 ans à Singapour. Mais sait-on jamais, cette année 2020 nous réserve décidément encore plein de surprises... Après le covid19 et la dengue, il ne manque plus que le retour du haze en septembre pour faire le total combo !

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.