Ads Top

Les saltimbanques de Singapour



Cela fait un peu plus de cinq ans maintenant que je joue de la basse dans un groupe de musique. A l'époque en 2015, je débutais l'apprentissage de la basse avec le groupe des Dolly Prawn. Nous faisions des répétitions entre nous, chez les uns ou chez les autres (selon la tolérance des voisins singapouriens) ou dans un studio. Nous faisions essentiellement des reprises de rock pour nous amuser et finissions généralement la soirée autour d'une bière et d'un débat philosophique sur les grands musiciens de notre époque. Mais de temps à autre, nous avions la chance d'être invités à participer à des soirées privées ou des mini-concerts comme au Blu Jaz ou encore lors de la fête de la Bretagne au Serangoon Country Club.

Mais depuis deux ans environ, certains membres du groupe ont quitté Singapour et donc de nouveaux musiciens nous ont rejoints. Même si quelques membres du premier groupe sont toujours là, nous avons décidé de changer le nom du groupe qui s'appelle désormais les Salt'n Bank. Pourquoi ce nom ?  Pourquoi en anglais ? Y a-t-il un rapport avec le fait que Singapour soit une place financière en Asie de renommée mondiale ? Ou alors tout simplement, peut-être avons-nous voulu faire un jeu de mot avec le mot saltimbanque ? Mais d'ailleurs que signifie qui date du Moyen-Age et qui peut parfois avoir une connotation péjorative de nos jours ?

Eh bien, si l'on en croit l'une des nombreuses définitions du dictionnaire :
Un saltimbanque est un comédien itinérant, un professionnel du spectacle ou un artiste dont le but est d'amuser les foules sur les places publiques.
Mais on trouve aussi quelques explications dans l'origine du mot :
Le mot saltimbanque est attesté en français depuis au moins le XVIIe siècle et provient de trois mots italiens : saltare in banco, sauter sur une estrade.
Ben voilà tout est dit ! Loin d'être des professionnels du spectacle, nous sommes donc juste une bande de copains/collègues dont le but est de nous amuser en sautant sur une estrade faisant de la musique.

Pour cela, on essaye de répéter une fois par semaine dans différents studios de musique de Singapour. Au début, nous allions souvent chez Sam à Wee Lee Music Center au coeur de Geylang (oui, oui, c'est bien dans le quartier de Singapour connu pour ses maisons closes et ses filles de joie..). Le matériel n'est pas toujours très récent mais il faut avouer que c'est grisant de jouer dans l'un des plus anciens studios de Singapour.


Répétition de Muscle Museum de Muse à Wee Lee Music Center

Mais depuis quelques mois, il nous arrive aussi de répéter à Jambox Jamming Studio qui se trouve dans un vieux mall désuet qui sent un peu la naphtaline. Il se trouve dans le quartier malais, non loin de la rue branchée Haji Lane, à mi-chemin entre la Sultan Mosque et le cinéma alternatif The Projector.

Répétition de Take me out de Franz Ferdinand à Jambox Jamming Studio

Puis de fil en aiguille, voilà comment une bande de copains amateurs de musique et ne se prenant pas trop au sérieux en vient à participer à des concerts amateurs en live.


Comme ici, pour la soirée d'accueil des nouveaux personnels du LFS au Bones'n Barrels de Sentosa

Et une fois, nous avons même eu la bonne surprise d'être payés par un restaurant. Pas grand chose certes, mais même si c'était symbolique, cela permettait de participer en partie à la location des studios de répètes.

Image may contain: one or more people and text
Et plus récemment, nous avons joué avec deux autres groupes français de Singapour dans un restaurant allemand (oui oui ça existe à Singapour !) pour animer la soirée alors que les clients (souvent les amis des musiciens) se régalaient de choucroute et autres currywurst !

Extrait de Seven Nation Army de Ben l'oncle soul au Deutschlander


Une année 2019 et un début d'année 2020 qui furent bien remplis donc et puis patatras un fichu virus de Chine a provoqué une pandémie mondiale et un confinement strict de deux mois à Singapour au début du mois d'avril. Depuis, nous sommes certes déconfinés mais sommes quand même condamnés à ne plus pouvoir répéter puisque nous dépassons la limite de regroupement de 5 personnes !

En attendant un retour à la normale et en espérant vous revoir très bientôt en live (en 2023... si ce f.... virus nous le permet), keep rocking!

P.S. - Si cela vous intéresse, vous pouvez également nous suivre sur notre page Facebook ou consulter davantage de vidéos de nos répétitions ou extraits de concerts sur notre chaine Youtube.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.