Ads Top

Quelques jours tranquilles à Railay !

Pour les dernières vacances de cette année scolaire, nous décidons d'aller de nouveau en Thaïlande. Le choix fut cornélien car nous avions quelques idées de destinations en tête, parmi lesquelles le Sri Lanka, les environs de Perth en Australie ou encore les plages de Koh Rong au Camboge. Choix cornélien ou plutôt First world problem... que l'on peut traduire par... "problème de riches"! Mais en nous y prenant de la sorte un peu à la dernière minute, le choix s'est fait sur la base des billets d'avions les plus abordables. Un petit tour sur les sites des compagnies low-cost comme Air Asia ou Scoot et c'est en trouvant des billets à moins de 100$ par personne que la décision a été prise. Cette fois-ci nous irons à Railay ! Ce sera notre quatrième fois en Thaïlande après Phuket, Koh Lanta et Koh Lipe.


Railay est une petite péninsule située au sud de la Thaïlande entre les villes de Krabi et Ao Nang. Elle est accessible uniquement par bateau du fait des hautes falaises calcaires qui l'isolent du continent. Ces falaises et karsts calcaires en font un site d'escalade mondialement connu. Elle est également réputée pour ses plages, dont celle de Phra nang, souvent considérée comme une des plus belles du monde.
Après 1h40 de vol depuis Singapour, nous avions cette fois-ci demandé à notre hôtel que l'on vienne nous récupérer directement à l'aéroport de Krabi. C'est certes un peu plus cher mais cela évite les négociations avec les chauffeurs de taxi ou de van qui attendent que celui-ci soit plein avant de partir. Puis, après trois quart d'heure de route, nous arrivons à l'embarcadère.

On charge nos valises sur un mini tuk-tuk avant de monter dans le longboat.

Nous arrivons à Railay sur un ponton en plastique assez surprenant.

Bref, en moins de trois heures porte à porte depuis Singapour, nous arrivons sur cette presqu'île magnifique.

Juste le temps de poser les valises, et nous allons observer notre premier coucher de soleil sur la plage.

Puis c'est déjà l'heure d'aller dîner en buvant local bien sûr !

Le lendemain, en observant une carte, on se rend compte que ce n'est vraiment pas grand !

Il nous faudra moins de 10 minutes à pied pour aller de Railay West à Railay East 

en coupant au travers de petites ruelles qui sont quasiment piétonnières.

Ce ne sont pas les restos et bars qui manquent !

On arrive sur la plage de Railay West et sa vue impressionnante sur les falaises calcaires !

On en profite pour ne rien faire... ou juste faire des chateaux de sable et profiter de la vue.

Malgré la beauté de la couleur de l'eau, ce n'est pas vraiment un endroit terrible pour faire du snorkeling. L'eau est chaude mais sans barrière de corail, cela remue un peu trop dans l'eau pour y voir clair.

On peut alors se rabattre sur le kayak ou encore mieux, le SUP. Hein, mais c'est quoi ça ? Ben vous connaissez pas ? Ben si, le SUP qui veut dire Stand Up Paddleboard ! On peut dire aussi paddle tout simplement. En gros, on essaye de se tenir debout sur ce qui ressemble à une planche de surf ou de planche à voile... sans voile !

J'avoue que je n'ai pas vu beaucoup de gens rester debout longtemps dessus. Je dirais qu'il y a deux écoles, ceux qui comme Mrs S. tentent de tenir mais qui avancent à deux à l'heure et ceux comme moi utilisent la technique dite des samoans en posant un genou sur la planche ! Bref, c'est plutôt marrant comme sport car on a beau essayer de tenir debout, on finit toujours par tomber à l'eau au bout d'un moment. Ce qui n'est pas si mal avec la chaleur qu'il faisait en journée. Le thermomètre annoncait 33° mais le ressenti était au delà des 40° ! Il y a aussi la version paddle au coucher du soleil pour observer les planctons phosporescents. Nous n'avons essayé que de jour...

Le soir, on avait droit à un gros orage de temps en temps mais il ne durait jamais bien longtemps. L'avantage de venir en basse saison est qu'il y a beaucoup moins de monde sur les plages.

Bon d'accord, il y avait quand même en journée pas mal de touristes qui venaient par bateaux entiers sur la plage de Phra Nang et sa célèbre grotte aux phalus.

Celle-ci réunit quelques centaines de phallus, de tailles, de couleurs tout aussi différents les uns que les autres. La population locale, les pêcheurs et les navigateurs mais aussi de nombreux touristes se rendent dans cette grotte pour prier la Princesse de la grotte Phranang. Il s’agit d’une entité, d’un esprit qui apporte protection et bonheur. On vient donc prier la Princesse, espérer qu’elle réalise les souhaits. Et on trouve à l’entrée de la grotte un amoncellement de phallus tendus vers la voute de la cavité, métaphore au combien explicite de l’acte de procréation et d’espoir d’une naissance nouvelle d’un projet à venir.

Vu le monde, on a préféré passer notre tour...

A part entre 11h et 15h où il y avait un peu de monde quand des bateaux venus de Phuket ou Krabi déversaient leur hordes de touristes, nous n'étions tout de même pas dérangés par la foule des grands jours pour peu que l'on s'écarte un peu.
On pourrait plutôt dire que l'endroit était paisible.

Avant ou après la plage,  nous faisions toujours notre petite marche. 


Et parfois au milieu de "l'île", on avait l'impression d'être à Hawaï ou dans un épisode de la série Lost !
Puis, on allait se rafraichir en buvant un cocktail dans la piscine de l'hôtel !
Ou encore prendre l'apéro pour le coucher de soleil devant un de ces fameux rochers en forme de pain de sucre.

Et mis à part un soir où les nuages et la pluie ont un peu gaché la fête, la plupart du temps nous avions droit à un coucher de soleil avec un ciel aux couleurs magnifiques.

En conclusion, je dirais que Railay reste une destination facile et agréable en Thaïlande que nous recommandons vraiment si vous cherchez du repos et de la tranquilité en famille pour quelques jours. C'est même un endroit où nous reviendrons avec plaisir avec de la famille ou des amis, en dehors de la saison haute bien évidemment !


3 commentaires:

  1. Bonjour, superbes photos merci pour le partage.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  2. Thanks for sharing! I love your blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. You're very welcome Colin! Very much appreciate it.

      Supprimer

Fourni par Blogger.