Accéder au contenu principal

Foulepointe ou la route de l'impossible !

Je prends enfin le temps d'écrire les tous derniers articles de notre long séjour hivernal estival à Madagascar. Nous avions initialement prévu de passer les derniers jours sur l'Île Rouge à Morondava pour voir la célèbre allée de baobabs que l'on retrouve sur toutes les cartes postales et éventuellement de faire détour par le parc national des Tsingy de Bemaraha. Malheureusement, l'insécurité à Madagascar est telle que notre chauffeur nous a déconseillé d'y aller car un de ses collègues y avaient amené des touristes la semaine précédente et ils avaient tous été détroussés de leur valises, portefeuilles et argent ! Bref, de quoi nous décourager malgré haute saison touristique...

C'est non sans regret que nous décidons de changer nos plans pour nous diriger plutôt vers Foulepointe sur la côte Est de Madagascar, à une soixantaine de kilomètres de Tamatave mais plus de 400 km de Tana, soit un jour et demi de route !

Vu l'état des routes, il nous faudra plus de 8 heures pour rejoindre Tamatave !

Sur la route, on croise toujours des mini-épiceries en tour genre,

qui vendent achards, piments et autres alcools à 70°! 

Comme la route est longue et sinueuse, on fait de temps en temps un stop pour la pause beignets,

ou pour la pause fruits,

ou un arrêt au bar du coin !

Et on rencontre des pilotes de véhicules improbables,

ou des pickups au contrôle technique pas tout récent !

Et comme les nids de poules sur la route sont quasiment des puits,

le meilleur moyen de se déplacer reste le 4x4 !

Puis finalement, après avoir roulé 8 heures et avoir passé une nuit à Tamatave, il faudra 4 heures supplémentaires pour parcourir les 60 kilomètres restants et enfin rejoindre la station balnéaire de Foulepointe, destination très prisée des tananariviens...

Y étant allés en 1997 avec Mrs S., nous ne reconnaissons plus la plage tranquille et déserte de nos 20 ans,

qui est désormais bordée de paillotes à touristes !

La mer est certes jolie bien que toujours un peu fraîche en cette saison...

Un piroguier nous a fait faire un tour sur le lagon

et nous a déniché des petites bébêtes comme ce serpent de mer. 

Puis ce fut le moment de revenir à la capitale en refaisant la route cahoteuse déjà faite à l'aller mais avec la pluie en plus...


Parfois, on avait l'impression d'être dans cette émission de France 5 sur les routes de l'impossible !


Et pourtant, sur la route on a bien croisé la DDE locale qui s'affairait à boucher les trous mais bon sur à peine 500 mètres !

Mais bon c'est Madagascar, que voulez-vous...

Commentaires