Accéder au contenu principal

Séjour à Ampefy

De retour à Singapour, il est temps de revenir sur nos cinq semaines passées sur l'Île Rouge. Une des raisons principales de notre séjour à Madagascar était de fêter les 90 ans de ma grand-mère maternelle. Mais c'était aussi l'occasion de faire découvrir à Miss Z. le pays d'origine de ses grand-parents. Nous avons donc passé les premiers jours à Madagascar à la capitale Tana. Mais, nous décidons de quitter rapidement le tumulte des embouteillages de la capitale malgache pour aller prendre l'air dans la région de Ampefy à une centaine de kilomètres d'Antananarivo.

Ampefy et la région du lac Itasy et ses sites touristiques, a toujours été une des destinations préférées des Tananariviens. C'est notamment pendant le week-end que les visiteurs affluent. 

Nous faisons alors comme les gens de la capitale et partons pour un long week-end.

Sur la route, on découvre les vendeurs de fruits, légumes, poissons et autres tsaky-tsaky en tout genre sur le bas côté de la route qui nous assaillent à chaque pause photo ou ... pipi !

Il n'y a bien que les vendeurs de sac de charbon qui nous laissent tranquilles !

Et en traversant certains villages, on croisait la charrette du Charles Ingalls version malgache tirée par ses deux zébus !

Il y avait aussi toujours une mini-épicerie qui faisait aussi parfois office de gargotte, d'où le nom d'épigargotte !

Et puis il y avait toujours la boucherie bio du coin...

Le vélo est encore un moyen de déplacement sur les routes de campagne.

Mais le plus impressionnant, c'est le nombre d'enfants que l'on rencontre. Le planning familial n'est pas encore d'actualité...

Les cases en terre cuite ne suffisent plus à héberger toute la famille alors on construit aussi des maisons à étages !

3 heures et demie de route pour parcourir un peu plus de 130 kilomètres mais nous arrivons enfin devant le lac Itasy. Et le soir à l'hôtel, nous aurons droit à de superbes couchers de soleil.

L'après-midi, nous remontons à bord du vieux 4x4 antique de notre chauffeur Jean-Yveannn pour aller voir l'îlot de la vierge.

Mais attention, ça secoue !

Et il faut bien s'accrocher car c'est rodéo !

Et vérifier à bien fermer les portes du 4x4 et les vitres pour éviter la poussière.

On croise quelques villages isolés,

et d'autres types de 4x4 !

Et finalement la vue depuis la presqu'île est magnifique.

Le lendemain, nous partons visiter les geysers d'Amparaky à 22 km d'Ampefy.

Sur la route, on aperçoit des champs entiers de papayers, l'arbre qui donne la papaye hein, pas Tatayet le personnage en peluche sur les genoux d'un ventriloque des années 70...

Il y a aussi des bananiers et leurs régimes de bananes bien mûres.

Et enfin les geysers,

où grands et petits aiment se tremper malgré l'hiver austral !

Le lendemain, nous partons voir les chutes de la Lily et ses paysages volcaniques.

C'est l'un des sites les plus visités à tel point que certains petits malins créent même un labo photo en extérieur avec impression de photos numériques grâce à des panneaux photovoltaïques.

Nous faisons aussi une petite randonnée,

Papy J. n'est pas très rassuré à cause du "ravin" !

Une bien belle balade au milieu des rizières et des champs de petits pois, 

avec la traversée d'un petit ruisseau.

La chute de la Lily qui mesure 26 mètres de haut provient du lac Itasy formé par un ancien cratère. L'endroit s'appelait autrefois Antafofo

Son nom a changé lorsqu'un colon venu habiter sur les lieux a perdu sa fille baptisée Lily dans la chute. Cette dernière est tombée dans l'eau alors qu'elle jouait sur les bords.

Voilà pour notre premier séjour et découverte des campagnes malgaches. La suite de nos aventures dans le prochain article.

Commentaires