Accéder au contenu principal

Haji Lane : rue branchée de Singapour

A l'approche des grandes vacances scolaires françaises, les farewell party (littéralement ce sont des fêtes d'adieu que l'on organise lorsque l'on quitte définitivement le pays) sont nombreuses. Aussi, Miss S. aime bien faire le tour des boutiques pour aller chercher des cadeaux ou souvenirs originaux de créateurs singapouriens pour ses collègues quittant la Cité-Etat. Mais, pour faire le plein de disques, de vêtements de créateurs ou de pièces d'art contemporain, il ne faut pas forcément se rendre sur Orchard Road et ses célèbres malls mais plutôt dans la rue la plus branchée de Singapour : Haji Lane.

Nombre de touristes qui visitent Singapour pour quelques jours partent à la découverte du quartier malais ou d'Arab Street mais passent souvent à côté de cette minuscule ruelle parfaitement dissimulée. Mais les locaux branchés et connaisseurs filent tout droit à Haji Lane, la rue la plus tendance de la ville, où l'on peut dénicher des marques exclusives, des boutiques indépendantes, des galeries d'art, ou des cafés et restaurants alternatifs.

Dans cette rue relativement courte, on trouve une cinquantaine de boutiques où les traditionnelles shophouses ont su retrouver tout leur charme et cachet d'antan.

Très prisée par la jeunesse bobo, la rue est souvent bondée le week-end,

même si aux heures les plus chaudes de la journée, on verra beaucoup plus "d'expats".

Parfois, on se croirait dans le quartier branchouille de Harajuku de Tokyo. Et certains touristes japonais ne s'y trompent pas !

On y trouvera aussi beaucoup de murs colorés et décorés façon street art.


Il y a des boutiques d'articles vintage ou d'habits de seconde main, 

ou des magasins de vélos rétros à plus de 1000$ pièce !

Certes, ils sont beaux mais ce ne sont même pas des vélos électriques.

Pour aller avec le beau vélo, quoi de mieux qu'un beau chapeau Panama,

ou un T-shirt avec un dicton original ?

Pour le départ de sa collègue, un petit mug de créateur, 

un sac avec des Can lah?  typiques de Singapour, 

ou alors des bijoux de créateurs faits main Made in Singapore ?

Chacun ou chacune y trouve son compte.

La rue ne fait même pas 500 mètres, mais quand, comme moi, votre moitié vous force à l'accompagner pour faire ses emplettes, 

vous êtes bien content avec cette chaleur, d'y trouver de nombreux bars pour aller se désaltérer.

Ma préférence va à celui-ci dont la déco et l'ambiance me rappellent le Sherpa de la rue du Taur à Toulouse !


Et puis il y a aussi celui-ci juste dans l'angle de Haji Lane qui s'appelle le Blu Jaz Cafe où j'ai eu l'immense chance de jouer avec mon groupe pour une fête d'anniversaire. C'est peut-être le début de la gloire et de la notoriété... ;-)

Bref, une petite rue bien agréable à ne pas louper et à rajouter à votre liste des incontournables à faire à Singapour.

Commentaires