Accéder au contenu principal

A Singapour, ça "marche" les législatives ?

A peine sortis des élections présidentielles françaises, nous devons de nouveau nous rendre aux urnes pour voter pour les élections législatives. Les français établis hors de France comme nous devront accomplir leur devoir de citoyen, pour le premier tour seulement, une semaine plus tôt qu'en France soit le 4 juin. Pourquoi un tel décalage ? A priori, pour des raisons logistiques il faudrait laisser deux semaines entre les deux tours. Peut-être à cause du vote par correspondance et des délais de courrier...


Ce qui est certain c'est que nous faisons partie d'une immense zone : la 11ème circonscription des français de l'étranger. Et en l'observant sur cette carte, on constate que cette circonscription appelée Europe de l'Est, Asie et Océanie s'étant de l'Ukraine à la Nouvelle-Zélande !

Lors des dernières élections présidentielles où les français de Singapour s'étaient déplacés en masse avec parfois de longues minutes d'attente (notamment lors du premier tour), le président élu Emmanuel Macron avait fait au deuxième tour un score digne d'un dictateur africain de république bananière.


Il avait obtenu plus de 94% des suffrages exprimés !  



Pas étonnant donc que nous recevions par courrier les professions de foi de candidats qui entretiennent volontairement le flou en se revendiquant du mouvement du président nouvellement élu. Alors qu'il n'y a qu'une seule candidate réellement investie par La République En Marche, les autres jouent sur les mots. Bref de quoi prêter à confusion les électeurs inattentifs ou peu intéressés...

Lors du premier tour des présidentielles, j'avais pu éviter l'heure et demie de queue à l'Ambassade de France à cause grâce à mes béquilles suite à une blessure au foot ! Au deuxième tour, j'avais fait une procuration car nous étions en vacances au Japon. Et ce dimanche 4 juin 2017, maintenant que je suis entièrement rétabli, je peux vous dire sans trahir le secret de mon vote que j'irai en marchant...

Commentaires