Accéder au contenu principal

Les télés françaises à Singapour à l'heure des élections

Puisque nous faisons partie des probables 15 000 français inscrits au consulat de Singapour,  nous avons reçu dernièrement le matériel de vote et les professions de foi des 11 candidats à l'élection présidentielle française.


A l'heure d'Internet, nous recevons encore par courrier postal le résumé des programmes des prétendants au poste suprême de la République Française. Cela pouvait se comprendre dans les années 70-80 ou jusqu'à la fin des années 90 où consulter les sites Internet ou pire encore regarder une vidéo avec un modem 56k relevait de la gageure. D'ailleurs, si on compare le fait d'être expatrié il y a 20 ou 30 ans et maintenant, cela n'a plus rien à voir. Peut-on encore imaginer qu'il fallait payer des fortunes pour appeler de temps en temps par téléphone les grands-parents alors que désormais il y a le Skype hebdomadaire ?



Mais à l'heure de la fibre optique et de la 4G, nul besoin de suivre l'actualité française sur l'obsolète TV5 Monde juste après visionné en baillant le JT suisse ou celui de la RTBF. Certes, quelques sites tels que France Television mettent encore des barrières de géolocalisation pour consulter leurs vidéos en replay (ce n'est ouvert qu'aux résidents français !). Certains contournent cette limitation en passant par un VPN payant ou gratuit mais il existe très souvent les chaînes Youtube des émissions politiques les plus célèbres. 


Habituellement, depuis que nous vivons à l'étranger, nous suivions l'actualité française essentiellement en lisant des articles sur téléphone ou tablette via les applications des sites d'information comme Le Monde ou Libération. Mais depuis quelques mois, j'ai pris l'habitude de regarder régulièrement les rediffusions des émissions comme C dans l'air en semaine ou C politique le week-end.

Il est aussi possible de regarder sans restriction de localisation les chaines d'information en direct telles que :


Et avec une télé connectée ou simplement un appareil lecteur de flux multimédias en temps réel tel que Chromecast, il est possible de regarder ces émissions sur grand écran plutôt que sur le minuscule écran de son portable.

Impossible donc pour l'expatrié français de ne pas se tenir au courant de ce qui se passe dans la mère patrie. On peut même regarder les rediffusions des derniers grands débats...


Autant, j'avais suivi seulement  par curiosité et sans grande conviction les dernières élections singapouriennes en septembre 2015,  autant cette fois-ci je ne peux pas être plus au courant.

On se souvient tous des endroits où nous étions pour des faits marquants tels que la victoire des bleus à la coupe du monde de foot en 1998 ou plus tragiquement lors des attentats du 11 septembre 2001. Pour ma part, je me souviens des endroits précis où j'étais lors de chacune des élections présidentielles depuis que je suis en âge de voter. En 1995, j'étais étudiant en Angleterre lors de l'élection de Chirac qui avait été annoncée une heure plus tôt par la BBC. En 2002, j'étais en Guyane lors du séisme du 21 avril. En 2007, nous étions à la Nouvelle-Orléans et en 2012 nous étions en vacances chez le beau-frère à Barcelone alors que nous habitions en Norvège. Et ce dimanche 23 avril, je serai dans la cité du merlion à 2h du matin devant ma télé branchée sur une chaine d'info en direct pour découvrir non sans stress les visages des deux qualifiés du premier tout. Et le 7 mai, nous serons en vacances au Japon mais nous avons fait une procuration...

Commentaires