Accéder au contenu principal

Et un zeste d'Express !

Au mois de septembre dernier, j'avais été contacté par une journaliste de l'Express par l'intermédiaire du blog. Dans le cadre d'un hors-série consacré à l'expatriation et baptisé "Oser le monde", elle s'intéressait aux "expatriés multi-récidivistes" appelés aussi serial expats. Elle avait dû parcourir les nombreux blogs de français ou francophones installés un peu partout dans le monde et avait dû finir par tombé sur le nôtre.

Apparemment, nous faisons partie de la catégorie des Français qui ont fait le choix de changer plusieurs fois de pays. Elle voulait donc réaliser une interview via Skype pour nous poser quelques questions. Rendez-vous donc pris quelques jours plus tard pour un session Skype qui dura plus de 2 heures dans lesquelles la journaliste nous demandait pêle-mêle :

- Pourquoi ce choix ?
- Comment se faisait l'adaptation dans chaque pays ?
- Qu'apportent, personnellement et professionnellement, ces expatriations successives ?
- Quel rapport nous entretenons avec la France ?
- Comment votre entourage perçoit-il votre parcours ?
- Ce mode de fonctionnement "nomade" a-t-il des inconvénients ?

Nous avions donc évoqué avec elle notre parcours et lui avions donné notre avis le plus sincère sur toutes les questions qu'elle avait pu nous poser. Puis, nous n'avons pas eu de nouvelles pendant plusieurs mois, mis à part une de ses collègues qui nous a demandé de lui envoyer plusieurs photos de nous dans les pays dans lesquels nous avons vécu. Et courant janvier,  je reçois un mail de mon blogo-pote Manu de Bogota qui me parle de l'article de l'Express en question dans lequel on parle entre autres de lui aussi. Nous ne recevrons notre exemplaire papier que quelques semaines plus tard avec les délais postaux.

Finalement, l'article est très bien écrit et relate les expériences diverses de plusieurs personnes qui vivent ou ont vécu un peu partout à travers le monde. Le seul reproche que je peux lui faire et que je retrouve un peu de ce que j'ai dit dans la bouche des autres interviewés. Ou alors l'explication rationnelle est que nous sommes de nombreux "expatriés" à partager le même avis... Et dernière chose, nous sommes présentés comme une famille à la carrière... "planétaire" ! Un peu exagéré tout de même pour 3 pays, vous ne trouvez pas ?

P.S. : ce hors-série n'est plus disponible en kiosque donc y clique ici pour lire ou télécharger l'article nous concernant.


Commentaires

  1. Je connais une star!! tant que t'es pas présenté comme un extra-terrestre, ça va!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire