Accéder au contenu principal

Il est beau mon vélo... électrique !

Si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, vous vous souvenez certainement que j'avais acheté mon tout premier vélo électrique au tout début de notre deuxième année à Singapour. Les arguments de l'époque étaient :
  1. Une voiture à Singapour est hors de prix : il faut compter quasiment le prix d'un studio à Toulouse, c'est dire...
  2. Nous en avions marre d'attendre le bus parfois 15 minutes quand il venait juste de nous passer sous le nez !
  3. Il était hors de question d'arriver en sueur au boulot en venant en vélo traditionnel. Et avec les 35 degrés qu'il fait toute l'année... ne serait-ce qu'en marchant on transpire !
Un an et demi après, non je ne regrette rien ! Au contraire, les arguments de l'époque sont toujours valables et j'en ajouterais même un ou deux de plus :

4. Pour avoir été en rade de batterie une fois sur le chemin du retour, la grosse demi-heure de marche (à pousser le vélo avec Miss Z.) qui sépare notre lieu de travail de notre domicile m'a paru infiniment plus longue que les 10 minutes habituelles avec les cheveux dans le vent à 25 km/h !

4bis. Depuis que nous avons déménagé, maintenant que nous avons des côtes à 7% quelle que soit la direction que nous prenions en sortant du condo, je dirais que le vélo électrique est encore plus INDISPENSABLE !

En plus, à part une ou deux crevaisons et quelques rayons cassés à faire changer (par le réparateur chinois de vélos du coin !), je n'ai jamais eu de réels ennuis mécaniques ou électriques. Ah si, il y a eu un défaut de batterie une fois mais le vendeur me l'a échangé sans aucun soucis. Le seul inconvénient que je trouve à ces vélos électriques que l'on voit beaucoup circuler dans le quartier Little Paris* est qu'ils sont incroyablement MOCHES !

En plus, ils sont adaptés à la taille des chinois (normal me direz-vous, ils sont fabriqués à la base en Chine pour les chinois !). Par conséquent, quand je monte dessus et que je fais semblant de pédaler (car je vous rappelle que le moteur électrique fait tout le travail) je ressemble à une grenouille tellement j'ai les pattes pliées et que je ne peux jamais les tendre vue ma grande taille** !

Mais toujours convaincu de rouler en E-bike, il fallait en revanche en trouver un plus adapté à ma morphologie. Et après de maintes recherches, j'ai enfin trouvé chaussure à mon pied.


Et voilà la bête ! Mon vélo tout beau, tout neuf avec son style rétro et surtout ses GRANDES roues ! 

La batterie est bien plus discrète et pour l'instant pas de panier mais je compte en faire installer un qui fera tout de suite plus féminin... On peut pas tout avoir non plus !


* : comprendre le quartier avoisinnant le lycée français ! A ce propos, il faudra un jour qu'on m'explique pourquoi le condo derrière le LFS s'appelle Kensington ! Un rapport avec le fameux quartier français de Londres ? Et j'ai même vu à Kuala Lumpur un autre condo qui s'appelait Kensington et il était situé... juste derrière le LFKL (Lycée Français de Kuala Lumpur) ! Coïncidence ?

** : grande taille comparativement à la taille moyenne d'un sujet lambda asiatique bien sûr !

Commentaires