Accéder au contenu principal

Les fermes verticales à Singapour

Quand on va au marché ou au supermarché à Singapour, on remarque que la viande est importée au mieux d'Indonésie et le plus souvent d'Australie ou de Nouvelle-Zélande. Sans même parler de l'empreinte carbone, c'est ce qui explique que le coût du panier de courses de la ménagère peut varier du simple au triple selon que vous ayez l'habitude de consommer à l'européenne ou à l'asiatique. Mais consommer local à Singapour relève quasiment de l'impossible car la plupart des fruits et légumes viennent des pays voisins : Malaisie, Thaïlande ou Vietnam. Il y a bien quelques fermes dont certaines élèvent du porc ou de la volaille en batterie pour le fameux chicken rice. Mais l'agriculture ne représente que moins de 1% de la surface de Singapour. C'est dans ce contexte qu'on a remarqué depuis quelques mois certains légumes estampillés Made in Singapore comme ces sortes d'épinards asiatiques.


On a donc goûté ces légumes qui viennent des ces fameuses fermes verticales pour lesquelles Singapour voudrait être un pionnier.

Comment fonctionnent les fermes verticales ?


Les plants sont posés dans des tours rotatives. Ils sont arrosés grâce à l'eau de pluie, pas d'irrigation intensive parait-il. Les plants montent vers la lumière puis redescendent puiser l'eau et les nutriments dans les bacs du bas. Un système qui semble être écologique et ultra productif. 

Plus d'explications dans cette vidéo :





Pour l'instant, nous ne trouvons pas ça mauvais et il y a de plus en plus de choix. Peut-être est-ce l'avenir de l'agriculture dans les pays (comme Singapour ou Hong Kong) qui manquent d'espace car mangé par le béton ?


Allez, vous reprendrez bien des légumes de Singapour pour votre soupe du dimanche soir ?


Commentaires