Accéder au contenu principal

Louer une voiture en TT

Les expatriés qui reviennent en France pour la période estivale de juillet-août, on les reconnait à leur voitures aux plaques rouges. Comme dirait un certain Fred de Baton Rouge de Greenville :

- Les plaques rouges ca interpelle !

Et pourtant, ce ne sont pas des plaques diplomatiques comme certains pourraient le penser. Elles indiquent juste que ce sont des voitures "louées" en TT c'est-à-dire en transit temporaire.


Tout a commencé pour nous en Norvège. En effet, le pays des émirs aux yeux bleus est un des rares pays (avec Singapour) où le prix d'achat d'une voiture est prohibitif. Au début, nous avions profité d'un accord qui permettait aux étrangers de garder leur véhicule pendant 2 ans avec les plaques du pays d'origine. Nous rentrions donc de Norvège tous les ans en juillet en parcourant les 2500 kilomètres en trois jours mais gardions notre voiture pour vadrouiller dans le grand sud comme nous le faisons chaque été.

Mais lors de notre troisième et dernière année, impossible de garder son véhicule français à moins de la passer en plaques norvégiennes. Et le coût estimé était équivalent à la valeur marchande de la voiture qui avait tout juste 4 ans ! Bref, c'était comme payer une deuxième fois le prix de sa voiture pour seulement quelques mois ! Nous avons donc roulé pendant un an avec une vieille Peugeot 106 de 1997 achetée à des collègues (et copains, les BenFlo de Curitiba !) à l'époque en partance pour le Brésil.

Mais lorsque l'été fut venu, plus de voiture puisque la 106 avait été vendue... en Norvège ! Elle ne valait plus rien en France. Et c'est à ce moment-là que nous avons entendu parler pour la première fois de l'achat en TT. Nous avons découvert ce dispositif par l'intermédiaire de collègues habitués des expatriations. 






Ce régime est une disposition douanière et fiscale qui permet à tous les résidents hors Union Européenne (ou qui habite dans les DOM-TOM) d’acquérir un véhicule neuf exonéré des droits de douanes et de TVA lors d’un séjour en France métropolitaine.

La formule la plus courante est celle d’achat-rachat en TT : tous les grands constructeurs français possèdent des contrats type incluant assurance tout risque (sans franchise), kilométrage illimité, dépannage sans oublier la reprise du véhicule.

Les conditions à remplir sont les suivantes :
  • Votre pays de résidence principale doit être situé en dehors de la Communauté Européenne ou dans les DOM-TOM.
  • Vous séjournez en Europe moins de 185 jours consécutifs dans l’année.
  • Vous n'exercez aucune activité professionnelle pendant votre voyage.
  • Vous avez plus de 18 ans le jour de la livraison du véhicule et êtes titulaire d’un permis de conduire valide depuis plus d'un an.

Sources : Studyrama


Ainsi lors des retours en France pour une durée de 6 mois maximum, le transit temporaire est intéressant si on souhaite circuler librement, sans déranger la famille et sans trop dépenser. En effet, dans notre cas, c'est quasiment deux fois moins cher qu'une location ordinaire via les traditionnels Avis ou Hertz. Après, c'est difficile de comparer car techniquement ce ne sont pas des locations puisque la voiture vous appartient... temporairement en tout cas puisque la carte grise est à votre nom. Pratique aussi pour recevoir les amendes de stationnement ou d'excès de vitesse !

Donc maintenant, quand vous verrez des voitures aux plaques rouges, vous saurez qu'il y a de fortes chances que ce soit un expatrié en vacances au pays. En plus, comme dans la communauté des motards avec leur signe en V, ils se font des appels de phares quand ils se croisent !


Pour en savoir plus, consultez directement les sites des 3 constructeurs français :
www.renault-eurodrive.com
www.peugeot-openeurope.com
www.citroen-europass.com

Commentaires

  1. merci pour toutes ces infos sur le transit temporaire et la location de voiture

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire