Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2015

Les bouteilles d'eau à Singapour

A Singapour, il fait chaud, très chaud même ! On boit donc beaucoup de bières d'eau pour ne pas se déshydrater ! C'est d'ailleurs impressionnant la quantité de sueur que l'on peut produire quand on n'est pas dans un environnement climatisé. Alors bien sûr, l'eau du robinet à Singapour est parfaitement potable mais on y trouve un sale goût petit goût terreux avec lequel nous avons un peu de mal. Mais boire de l'eau en bouteilles signifie qu'il y a un nombre conséquent de bouteilles à acheter chaque mois quinzaine semaine! Et la vie sans voiture à Singapour nous a rapidement fait prendre conscience que si nous ne voulions pas nous transformer en porteur d'eau, il nous a fallu rapidement trouver une solution pratique.


Car comment porter ces 36 bouteilles d'1,5 L d'eau dans des caddies personnes âgées sans se casser le dos ou jouer à l'équilibriste à vélo électrique ?


Donc jusqu'à maintenant, on passait un maximum de commandes en ligne …

La taille moyenne d'un Singapourien

Aujourd'hui, je me faisais la réflexion que ceux qui ont conçu le métro de Singapour (je crois que c'est une grosse entreprise française en plus !) ont vraiment adapté les rames pour la stature asiatique. Parce qu'il quand même bien le dire que ces f..... barres et surtout ces poignées qui permettent de se maintenir en équilibre lors des accélérations et freinages sont vraiment placées à une hauteur anormalement basse !

La preuve en image et c'est sans trucage. La barre est située au niveau de mes yeux donc je dirais aux alentours de 1m80 et les poignées alors n'en parlons même pas ! Je suis quasiment obligé me plier en deux pour ne pas me les prendre dans la tête à chaque passage.
Avec mon presque mètre 90, j'ai le sentiment d'être un géant ici. Et c'est encore plus flagrant aux heures de pointes où j'ai l'impression de dépasser tout le monde d'une tête. Alors plutôt que d'user du stéréotype classique Ils sont tous petits ces chinois !

Louer une voiture en TT

Les expatriés qui reviennent en France pour la période estivale de juillet-août, on les reconnait à leur voitures aux plaques rouges. Comme dirait un certain Fred de Baton Rouge de Greenville :

- Les plaques rouges ca interpelle !
Et pourtant, ce ne sont pas des plaques diplomatiques comme certains pourraient le penser. Elles indiquent juste que ce sont des voitures "louées" en TT c'est-à-dire en transit temporaire.


Tout a commencé pour nous en Norvège. En effet, le pays des émirs aux yeux bleus est un des rares pays (avec Singapour) où le prix d'achat d'une voiture est prohibitif. Au début, nous avions profité d'un accord qui permettait aux étrangers de garder leur véhicule pendant 2 ans avec les plaques du pays d'origine. Nous rentrions donc de Norvège tous les ans en juillet en parcourant les 2500 kilomètres en trois jours mais gardions notre voiture pour vadrouiller dans le grand sud comme nous le faisons chaque été.
Mais lors de notre troisième et der…

Les vacances sont finies !

De retour en terres asiatiques après plusieurs semaines passées en France, il est toujours difficile de se remettre des 6 heures de décalage horaire. Et donc réveillé à 4h du matin à quoi pense-t-on à part à écrire des articles pour le blog ?

Apparement, certains ont des recettes miraclesà base de thé pour se remettre du jet lag...


Ben pour moi ce serait plutôt une bonne bière basque...
Parce que c'est pas une blague mais certains ont pu croire que j'avais des origines basques, si si c'est véridique ! Bon d'accord, c'était au téléphone quand je devais épeler mon patronyme pour participer à un tournoi de tennis. C'est vrai qu'il peut ressembler de très loin au nom d'un fleuve qui prend sa source du côté basque espagnol. Je vous laisser chercher...


Donc comme chaque été, un petit pèlerinage de ce coté-ci des Pyrénées s'impose.


Les belles étendues verdoyantes (signe qu'il y pleut souvent et qui explique pourquoi il y a plus de jours d'ensoleille…

Un demi-siècle d'indépendance

Ancienne colonie britannique intégrée en 1963 à la Fédération de Malaisie, Singapour proclame son indépendance le 9 août 1965, il y a exactement 50 ans aujourd'hui !

Lors de cette intégration de Singapour à la Malaisie, il y eut de lourdes tensions entre certains groupes ethniques qui ont entraîné des troubles violents sur l'île. Et c'est en partie ce qui a conduit à l'indépendance de la Cité-État. Un demi siècle plus tard, on se demande comment l'harmonie raciale tant voulue par Lee Kwan Yew, le père de la nation, a pu fonctionner ici sur cette petite île sans ressources. Peut-être que c'est le résultat de cette démocratie dite autoritaire tenue par une main de fer ?

C'est l'accès à cette indépendance qui est retracé dans ce film intitulé 1965 que l'on ne verra peut-être qu'à Singapour au milieu des autres grosses productions du box-office américain. Ca nous change un peu des Terminator et autres Jurassic World !




À la suite de l'élection du…

Le temps d'un bivouac à Singapour

Hier, nous avons eu la bonne surprise d'entendre à la radio une émission consacrée à Singapour. Cela s'appelait Le temps d'un bivouac sur France Inter et deux journalistes ont parlé de sujets aussi divers que l'harmonie raciale, sociale et religieuse à Singapour, mais aussi du père fondateur de la nation Lee Kwan Yew ou encore de la difficulté pour les jeunes de surmonter la forte pression de l'éducation à la singapourienne !

L'émission complète qui date du 6 août est disponible en podcast sur le site de la radio ici. Elle dure presque deux heures mais on y traite aussi d'autres sujets intéressants sur la Guyane et Madagascar (tiens tiens...).

Aussi, vous pouvez écouter uniquement la partie consacrée à Singapour (qui dure quand même 25 minutes) avec le lecteur ci-dessous.

Bonne écoute !

If you cannot see the audio controls, your browser does not support the audio element

P.S. merci à nos copains aurillacois Fanny & Franck de nous avoir prévenus du su…

Singapour, le modèle sans industrie

Singapour est réputé pour être sans ressources ni véritable industrie. Pourtant, ce minuscule état a réussi à être une place financière essentielle en Asie. Comment comprendre la réussite économique de Singapour ?

Dans un extrait d'une émission de BFMTV, un économiste et professeur à l'ESCP Europe apporte quelques éléments de réponse et décrypte les facteurs qui ont généré cette réussite économique de Singapour. Cet État a fait le choix de supprimer l'industrie pour se focaliser sur les nouvelles technologies, la distribution d'enseignement et sur l'économie de la connaissance.

Blog du mois

Il y a quelques jours je recevais dans ma boite email un message d'une certaine Julie m'indiquant que mon blog avait été sélectionné pour être le blog du mois sur Expat Blog.

Expat blog est une plateforme participative dédiée aux expatriés et futurs expatriés. Le site se base sur l’expérience des expatriés à travers le monde pour aider ceux qui vivent hors de leurs frontières ou qui souhaitent tenter l’aventure sur des sujets aussi divers que la vie pratique, les formalités, les visas, l'éducation ou le coût de la vie… En gros, les thèmes abordés couvrent l’ensemble des préoccupations des expats et de ceux qui s’apprêtent à partir.


Flatté de faire par partie des rares élus (comme un certain Manu de YaoundéSéoul Bogota !), je me suis plié à l'exercice de l'interview par email. Et après avoir passé un peu beaucoup de temps pour répondre à toutes ces questions, vous pouvez la lire sur leur site ici !

Bonne lecture.