Accéder au contenu principal

L'humidité et la chaleur à Singapour

Avant d'arriver ici, on nous avait prévenu qu'il fallait plusieurs mois avant de s'acclimater au climat chaud et humide de Singapour. Et c'est vrai que Singapour se situant à seulement un degré au nord de l'équateur, on bénéficie d'un climat dit "tropical humide" où il n'y a pas de saisons réellement marquées.


En ce moment par exemple, alors que nous sommes dans une période relativement "sèche" (et donc avec un risque accru de haze), le taux d'hygrométrie (qui caractérise l'humidité relative de l'air) oscille plutôt autour de 50 à 70% alors que celui-ci peut monter jusqu'à 80 ou 90% en période de pluies tropicales ! 


Et même si les températures semblent correctes (autour de 30 à 32°C), l'humidité donne un ressenti d'une température nettement supérieure. La conséquence directe est que nous avons une fâcheuse tendance à suer au moindre effort physique ou pour peu que nous soyons tranquillement assis dans un endroit non climatisé ou dépourvu de brasseur d'air !



L'autre incidence est que n'importe quelle chaussure même de marque Birk... a tendance à se décoller au bout de quelques mois ! Autant donc acheter une tong ou chinoiserie à 5 $.


... ou alors à investir dans des paquets de colle néoprène.


Une fois, nous avons même retrouvé de la moisissure (de type roquefort ou Bleu d'Auvergne !) sur une des paires de chaussures en cuir de Miss S. qu'elle avait laissée quelques semaines au fond de l'armoire à chaussures à l'entrée de l'appartement après une averse tropicale.


Du coup, on a pris exemple sur le blogo-pote Manu de Séoul, en achetant des lots entiers d'absorbeurs d'humidité que l'on a placés un peu partout dans l'appartement...


... dans la fameuse armoire à chaussures de l'entrée, 



... dans le dressing / placard à chemises qui avait tendance a sentir le moisi, 


ou dans tous les recoins de l'appartement.



Mais au bout d'à peine un mois, les granules des absorbeurs sont toutes remplacées par des litres d'eau de liquide à la couleur douteuse. Il faudrait presque des montagnes de Thirsty Hippo et encore en les remplaçant toutes les 2 à 3 semaines ! Humidité et chaleur faisant bon ménage, on ne pense même pas aux petites bestioles qui doivent se développer et se multiplier dans les matelas. En tout cas, quand il fait vraiment trop chaud en soirée, on s'enferme dans la clim et on ne pense pas trop à la facture d'électricité qui arrivera bien toujours un peu salée mais plus tard...

Commentaires