Accéder au contenu principal

Vacances à Bali - J4 et J5

Jour 4 :

Journée repos sans voiture. Nous en profitons pour trainer un peu à l'hôtel dévorer le petit-déjeuner gargantuesque et faire un tour à la piscine d'eau de source naturelle.


Nous explorons un peu plus à pied Ubud que nous avions déjà un peu aperçu lors de notre première journée.
Nous faisons un tour au marché admirer l'artisanat local. Mrs S. réussit même à négocier à la manière de grand-mamie Beby en obtenant une tunique sarong balinaise à 50 000 roupies (environ 3 euros) alors que le prix annoncé pour touriste était de 300 000 roupies !


J'aurais préféré qu'elle négocie plutôt une belle tête de Buddha !


Nous continuer d'arpenter les rues tout en prenant des milliards de photos de Ganesh pour le blog pour Zélie !



Nous rencontrons des balinais toujours souriants,


même avec la drache tropicale qui arrive en fin d'après-midi !


Et nous finissons la journée par un spectacle de danse legong, une danse balinaise qui, selon la tradition, représente le ballet céleste de nymphes divines.



Dans la danse classique balinaise, le legong est considéré comme exprimant la quintessence de la féminité et de la grâce. Les danseuses portent de luxueux costumes dorés et des coiffures garnies de fleurs, et manipulent parfois un éventail. Elles sont accompagnées d'une musique exécutée par un gamelan qui est un ensemble instrumental traditionnel caractéristique des musiques javanaise et sundanaise (et non pas gamelan comme les soirées jeux en réseau jusqu'au bout de la nuit !).

Jour 5 :

Lors de notre dernière journée, nous reprenons la voiture. Titak notre guide habituel francophone n'ayant pu se libérer, c'est avec un guide anglophone que nous nous dirigeons vers les temple de Tanah Lot.


Le Tanah Lot est un îlot sur lequel est construit un temple hindouiste : le Pura Tanah Lot (littéralement "Le temple du Tanah Lot").


C’est un lieu de pèlerinage très fréquenté que nous décidons de visiter tôt le matin pour éviter la foule. C'est un peu le Mont Saint-Michel indonésien !


Avec un mini air de ressemblance avec les falaises d'Etretat.


Et toujours des dieux...


et des hommes (sans les coqs cette fois-ci !)

Et nous finissons notre séjour en allant plus vers le sud à Kuta beach où se trouvent la grosse majorité des touristes/surfeurs australiens.

C'est joli même si ce n'est pas la plus belle des plages d'Asie.



Ca reste très occidentalisé avec des malls et des boutiques comme on en trouve à Singapour.


Et sans les mobylettes, ça ressemblerait presque à la Croisette !



Et c'est déjà l'heure du départ...


sans oublier de passer par la case "Taxes d'aéeroport" (150 000 roupies par personnes, soit 10€).


Vous l'aurez compris, nous aurons gardé une très bonne impression de Bali. Et un peu comme on est tombés amoureux de Nola, on est revenus enchantés de Bali.


Et juste sous nos pieds, dans une rue d'Ubud, comme un signe, comme pour Nola, on se dit qu'on reviendra, dans un mois... un an ou une décennie !


Commentaires

  1. Nous avons fait un beau voyage en votre compagnie. Bravo pour le travail de reporter!
    Bisous
    Mamie J

    RépondreSupprimer
  2. Merci de partager cette expérience balinaise avec nous... @très vite pour de nouvelles aventures !!

    Romain.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire