Accéder au contenu principal

La santé à Singapour


 L'une des préoccupations majeures quand on arrive dans un nouveau pays, et encore plus quand on est parents, c'est la santé.

Dès notre arrivée en août 2013, nous avions dû expérimenter le système de santé singapourien car Miss Z. avait eu la bonne idée d'attraper la varicelle de son cousin à peine 2 jours après notre arrivée dans la cité-état. Si les boutons avaient d'ailleurs fait leur apparition 48h avant, nous aurions certainement dû trouver une autre solution pour la faire venir quelques semaines plus tard...

A l'instar des Etats-Unis, il est facile de se faire soigner à Singapour car la médecine y est réputée pour être moderne et efficace mais coûteuse.

Nous avons donc d'abord testé les family clinic, des sortes d'officines de quartier ne payant pas de mine dans lesquelles travaillent un ou deux médecins qui "gèrent" les bobos et maladies du quotidien. Notre médecin très sympathique et compétente arbore d'ailleurs fièrement son diplôme de médecine passé en Australie...


Les horaires d'ouvertures de la family clinic située juste à côté de chez nous ferait pâlir n'importe quel médecin généraliste en France : de 7h du matin à minuit quasiment tous les jours de l'année à l'exception peut-être du nouvel an chinois !

Malgré le fait que Miss Z. avait été en barnehage (crêche norvégienne) l'an dernier, elle a été étonnamment très souvent malade pendant les 6 premiers mois à Singapour. On nous a expliqué que les microbes et maladies présentes ici ne sont pas du tout les même qu'en Europe et qu'il faut plusieurs mois pour que le corps s'adapte... Depuis, quelques semaines heureusement, plus rien ! Touchons du bois...

Suite à sa varicelle et ses nombreuses cicatrices, nous avions également dû aller consulter un dermatologue dans une clinique spécialisée pour enfant.


Déjà, un autre standing... Et les tarifs sont aussi tout de suite plus élevés, entre 80 et 120$ la consultation (45 à 65€ environ).


Avec une particularité à Singapour, c'est que la première consultation est toujours plus chère que les fois suivantes. Est-ce pour "fidéliser" le client et ainsi éviter qu'il ne change de médecin à chaque consultation ?

Dans un autre genre, en se promenant dans Chinatown, parfois on voit des sortes de pharmacies un peu à l'ancienne mais qui vendent plutôt des produits de médecine traditionnelle.


Bon d'accord, on n'a pas encore trouvé de moustaches ou d'os de tigres, de corne de rhinocéros ou de bile d’ours...


Par contre, si vous arrivez à identifier ça !


Ou alors ce gros lézard desséché à cause de la sécheresse à Singapour ?


Bon, on va rester dans le classique et déjà commencer par aller chez le dentiste Dr Toof ! 

Commentaires