Accéder au contenu principal

Bonne année du cheval !

Ces derniers temps, trop occupés par le boulot et par la recherche d'une solution pour se libérer des tâches ménagères quotidiennes, nous en avions presque oublié de vous parler de l'évènement majeur du moment dans la région : le nouvel an chinois. Et Singapour n'y échappe pas puisqu'une grande partie de la population est d'origine chinoise.

 Ainsi, on aurait pu frimer un peu et intituler cet article Gong Xi Fa Cai qui littéralement veut dire "Félicitations et faites fortune !".


Et oui à croire que la prospérité et la bonne fortune sont les mots-clefs dans les mentalités chinoises.



En effet, on les retrouve sur presque tous les produits repackagés pour l'occasion mais aussi dans les nombreux malls et sur les devantures de nombreux supermarchés.

Il y a quelques jours, nous décidions donc d'aller prendre la température dans les ruelles de Chinatown malgré la foule compacte.


Les rues sont décorées avec de nombreuses lanternes un peu comme lors de la fête des lanternes.


Mais année du cheval oblige, on en trouve bizarrement de nombreux spécimens dans les rues.


Toujours plus imposants et lumineux les uns que les autres.


On trouve aussi des décorations ayant la forme d'ananas puisque ce mot signifie prospérité en Mandarin, ce qui explique le rôle central que joue ce fruit lors des célébrations du nouvel an chinois.


On voit du rouge de partout, sur les enseignes, sur les packaging, dans les publicités. Ce n’est pas pour rien, le rouge a une forte connotation positive en Chine. Le rouge est la couleur du bonheur.


Et puis il y a ces fameuses enveloppes rouges (appelées hóng bāo) contenant de l’argent qui sont offertes. Traditionnellement, ces sortes d'étrennes étaient distribuées par les parents aux enfants et aux jeunes non mariés, et avaient surtout la valeur symbolique de porter chance durant toute la nouvelle année. Mais le problème est que tant que l'on est pas marié, on est toujours considéré comme un enfant. D'où une certaine pression familiale quand on les reçoit encore à 30 ans passés... 

Donc faisons local, bonne année à tous, un mariage dans l'année et surtout la santé prospérité !



Commentaires

  1. J'imagine très bien l'ambiance et les décorations... un chouette moment !! merci de partager tout cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Romain. Est-ce qu'il y a une influence chinoise aussi en Polynésie ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire