Accéder au contenu principal

Phuket : face A ou face B ?

Avant d'arriver à Singapour, on cherchait des infos comme tout le monde et c'est sur les blogs que nous avons trouvé le plus d'infos pratiques. Puis, on avait remarqué qu'il y avait souvent de nombreux articles de voyages dans les pays alentours. Nous n'avons pas échappé à la règle puisque moins de 2 mois après notre installation, nous sommes partis quelques jours en Thaïlande !

Ayant décidé finalement de partir un peu à la dernière minute, nous avons regardé les vols parmi les moins chers sur Tigerair, la compagnie low cost singapourienne. Et c'est un peu sans grande conviction que nous sommes partis quelques jours dans la très touristique Phuket, en ayant trouvé des vols à moins de 150$ par personne (soit moins de 80€).


Petit rappel : Phuket est cette petite île située au sud ouest de la Thaïlande. Comparativement aux 2 grands pays voisins du Nord que sont la Malaisie et la Thaïlande, la petite cité-état de Singapour, avec ses 704 km2 est souvent appelée Little Red Dot (petit point rouge) car c'est ainsi qu'elle est souvent représentée sur les mappemondes.


Si on vous dit Phuket, vous pensez tout de suite à des complexes hôteliers luxueux avec piscines en bord de mer avec vue sur plage, pas vrai ?


En effet, nous avions réservé au nord de l'île, loin de la zone ultra touristique de Patong beach où se trouvent tous les fétards beaufs branchouilles occidentaux.



Puis, on a toujours mangé de très bons plats pour confirmer la réputation de la cuisine thaïe raffinée avec des saveurs inouïes où se mélangaient feuilles de coriandre, citronelle, lait de coco ou sauce soja. 



Nous avons aussi profité d'un water parc (parc aquatique avec des attractions pour petits et grands) à proximité. Même si on aurait certainement pu faire le même voire mieux à Singapour sur l'île de Sentosa...


Nous avons fait du canoë dans des paysages magnifiques dans la baie Phang Nga,


où se trouve aussi Khao Phing Kan plus connue sous le nom de James Bond Island. En fait, c'est ici qu'a été tourné en partie en 1974 le film The man with the golden gun avec Roger Moore.

Quelques extraits du film ici.



Bien sûr, nous avons profité des plages de sable blancs avec l'eau couleur turquoise à 26°, où Miss Z. s'est régalée à faire des châteaux de sable ou du surf sur les petites vagues avec sa bouée et sa combinaison rose bonbon.


Nous avons aussi été voir un spectacle grandiose, une sorte de comédie musicale à l'américaine : le Phuket Fantasea. Pas étonnant qu'il ait été élu meilleur spectacle thaï avec ses effets spéciaux, ses feux d'artifice, ses acrobaties de trapézistes, ses acteurs volants comme dans Tigre et Dragon et bien sûr des éléphants domptés et tout ça au sein d'un parc d'attraction et dans un décor à la sauce Disney.



Nous avons aussi un mini parcours à dos d'éléphant pour faire plaisir à Miss Z. suite au spectacle de la veille où le héros venait sauver sa princesse sur un éléphant magique.


Et bien sûr, nous avons testé le fameux massage thaïlandais où une lady-boy auntie expérimentée a usé de ses coudes et de ses genoux pour nous débloquer relaxer des pieds à la tête en nous enduisant d'huile de coco.


Bon ok, ça c'est la face A du disque, celle que tout le monde achète, le côté carte postale de Phuket que tout le monde attend de voir et qui ma foi n'est pas désagréable. Mais si on gratte un peu, il y a quand même quelques rectificatifs à apporter à la réalité.

Déjà, en nous éloignant du centre névralgique de l'île on a eu la tranquilité mais à quel prix. Phuket étant connu pour accueillir beaucoup de touristes, les taxis et tuk-tuk surgonflent leur prix.


Et puis j'ai beau avoir utilisé la technique de ma grand-mère, c'est-à-dire diviser le prix par 2 et partir en espérant que le chauffeur de taxi me court après pour rediscuter, que nenni, j'attends toujours qu'il vienne me chercher. En tout cas, dans le meilleur des cas, j'ai pu faire baisser le prix de 100 baths (soit 2€50) quand la course était fixée à 1300 baths ! Pas encore le roi de la négo...

La faute à qui ? A tous ces touristes qui viennent en masse de... Russie ! Allez savoir pourquoi.


Il y avait tellement de russes bedonnants dans les rues ou se grillant comme des écrevisses sur les plages qu'il était courant dans les restos d'avoir les menus traduits en anglais et en russe, sans compter les nombreux commerces réservés uniquement aux russes. "Czes" pourra peut-être nous traduire la photo ci-dessus.

L'autre gros inconvénient de cet afflux de touristes pas seulement russes mais aussi scandinaves, coréens, chinois bien sûr et quelques français aussi (enfin surtout devant le Club Med !), c'est que ça dénature un peu le rapport avec les thaïs qui nous voient uniquement comme des portes-monnaies ambulants surtout dans les zones ultra touristiques.


Du coup, sur les plages, c'est quasi toutes les 2 minutes qu'on vous propose un massage, des bibelots, des tatouages au henné ou autres montres de luxe contrefaites. 



Et dans Patong, on voit de la route ces salons de massage glauques ou ces bars où il doit s'en passer... Justement nous, on a fait que passer en tuk-tuk et de jour ! On n'ose imaginer à la tombée de la nuit...

Et puis, il y a les véritables arnaques "attrape-touriste" comme la balade en éléphant payé à prix d'or pour un tour de 20 minutes autour du bungalow proche de la route ! Mais bon, normal me direz-vous quand le salaire moyen est de moins de 200€, tous les moyens sont bons si le touriste est prêt à payer. Heureusement, Miss Z. , elle, a apprécié ! Mais promis juré, on ne nous y reprendra plus !

En tout cas, cela nous a changé de Singapour et de son côté rangé, organisé et aseptisé.


Il n'y a qu'à voir l'organisation des fils électriques,


ou le montage des échafaudages de peinture.

Voila donc la face B de Phuket ou en tout cas celle qu'il faut s'attendre à voir avec sa horde de touristes chaque année. Et encore, nous n'y étions qu'à la fin de la basse saison, la haute saison s'étalant généralement de novembre à mars. Mais ne généralisons pas car ce n'est peut-être pas partout comme ça en Thaïlande.

Alors face A ou face B ? C'est quoi déjà un 33 tours...





Commentaires

  1. Merci pour ce billet, ça fait plaisir de voyager/partager avec vous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Romain. Je pense que vous êtes pas mal aussi avec vos lagons de Polynésie... ;)

      Supprimer
  2. Tiens, on a le même opérateur électrique au Brésil!

    Bonne fin de vacances!

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui à Curitiba aussi, ils ont la même école de formation en génie électrique ? Intéressant...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire