Accéder au contenu principal

Une véritable expédition chez... Ikea !

Hier après-midi, profitant du fait de finir un peu plus tôt le vendredi, nous avons décidé de revenir chez notre fournisseur de meubles suédois préféré. Il faut savoir qu'il y en a deux ici, ce qui est déjà pas mal pour une ville de 5 millions d'habitants. Quelques jours après l'installation dans notre appartement, nous avions déjà passé quasiment une après-midi entière dans l'Ikea de Tampines (situé à 45 minutes de métro de chez nous avec une correspondance) pour acheter l'équipement des tous premiers jours (lits, casseroles, assiettes, etc, ...).


 Ce n'était donc pas de gaité de coeur que nous sommes repartis pour un tour dans l'autre Ikea de la ville qui cette fois-ci se trouve sur une ligne directe de bus... mais à presqu'une heure de chez nous ! Il fallait vraiment être motivés car cela faisait plus de quinze jours que nous repoussions l'échéance. Car contrairement à ce que pense la majorité d'entre vous, nous ne mangeons pas tous les jours dans un food-court. Il nous arrive donc de cuisiner et c'est dans ces moments-là qu'on se rend compte qu'on aurait bien besoin de la passoire, de l'essoreuse ou du presse-ail de la marque suédoise. Sans compter, que l'appartement, bien que très fonctionnel, était pour l'instant limité au simple minimum côté décoration. Quid du tapis super molletonné dans les tons gris-bleu répondant au doux nom scandinave de Gа̊ser qui nous permettra de poser nos doigts de pied en éventail sur un support plus confortable que le carrelage "blanc-hôpital" pendant que nous regardons la saison finale de Dexter bien installés dans notre canapé ? Bref, nous arrivons avec une liste longue comme un parchemin afin de rendre plus confortable notre Home Sweet Home.


Après le passage en caisse et après avoir fait les gros yeux sur la facture comme dans tous les Ikea du monde, on en est toujours à se demander si on avait réellement besoin de l'économe vert-fluo ou du bocal design en verre brossé pour conserver les épices (bon là en l'occurrence si justement, car vu le taux d'hygrométrie à Singapour, un bocal hermétique semble indispensable pour garder la saveur du curry Madras !).

Ensuite vient la particularité singapourienne. Car après avoir fait la queue à la caisse, (et pour certains également la queue au resto/cafétéria suédois), il faut aussi faire la queue au service Home delivery. Et oui, il n'y a qu'une petite minorité de personnes qui ont la chance et/ou les moyens d'avoir une voiture. Donc la plupart se font livrer et parfois aussi assembler leurs meubles à domicile. Pour quelques dizaines de dollars de plus, c'est bien plus pratique que de passer son samedi après-midi à assembler les 150 éléments du lit superposé Storа̊. Nous ne l'avions pas fait lors de notre dernier passage. Cette fois-ci, nous avons coché l'option D&A : Delivery & Assembly. Choix qui on l'espère sera plus rentable au niveau du rapport qualité/prix car eux ont l'habitude de faire ça et vont mettre 30 minutes là où nous aurions passé 2 heures à comprendre la notice, repérer les 10000 pièces et assembler le tout !



Enfin, il est 22h30 et il ne vous tarde qu'une chose, rejoindre votre chez vous avec votre cargaison plus ou moins importante (sachant qu'une bonne partie sera livrée à domicile dans quelques jours). Sauf qu'il reste encore une dernière queue à faire et pas des moindres : celle des taxis ! Ben oui, vous n'avez pas envie de vous retaper l'heure de bus chargé comme une mule ! Donc vous faites comme tout le monde, vous patientez et attendez votre tour même si la queue est digne de celle des ascenseurs pour monter au deuxième étage de la tour Eiffel ! Apparemment le singapourien moyen est doté d'un super pouvoir que n'a pas l'européen de base : la patience. Ou alors tout simplement, il a l'habitude de faire la queue pour tout... 



Bref, après plus d'une heure d'attente et des tentatives encore infructueuses pour essayer de commander un taxi sur une application pour I-téléphone, nous sommes arrivés à la maison exténués vers minuit en se promettant qu'on y reviendrait pas de si tôt ! Jusqu'à la prochaine fois...

Commentaires

  1. on en viendrait pas à regretter l'IKEA de Stavanger et son brunch moyen du we ....?
    Bonne sieste :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ah quand même il y a un envers au decors!!! Mais qu'est ce que vous avez tous avec Dexter?!!!!Antoine ne regarde....que....ca!!!!
    Zelie a une petite copine de son age dans son lit.LEs livres lui plaisent! Tout va bien.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire