Accéder au contenu principal

Hippie ? EP ? Youpi !!!

Ça y est, nous sommes enfin reliés au monde via Internet... enfin depuis la maison ! Comme disait Miss C.D., le confort moderne quoi !

Il faut dire que cela a pris un certain temps car nous sommes d'abord arrivés sur le sol singapourien avec un visa touriste de 90 jours. Et la première chose que m'avait demandée la personne responsable de nous laisser rentrer (ou pas) sur le territoire, c'était :

- Hippie ? Hippie ?

Et quand c'est dit avec une intonation chinoise et que c'est notre premier contact avec la population locale, on se demande si on a bien tout compris. Alors bien sûr, on se prend à imaginer que la personne équivalent à notre officier de PAF (comprenez "Police de l'air et des frontières") nous prend pour un post soixante-huitard débarquant de Woodstock ! Surtout qu'ici on rigole pas avec ça ! Etre en possession de 20 grammes de drogue et c'est la peine de mort ! Mais non, c'est juste sa façon raccourcie ou singlish ( l'anglais de Singapour) de nous demander :

- Sir, vous entrez à Singapour avec un visa de touriste de 3 mois mais allez-vous obtenir un EP ? 


EP signifiant Employment Pass et se prononçant IPI en anglais. C'est ce document qui correspond à notre visa de travail et pour lequel il a fallu fournir en amont (depuis la France) des milliers de documents et diplômes dûment traduits en anglais assermenté. Au passage, nous avions utilisé les services en ligne d'un très bon site Tradonline. Ils ont été efficaces, rapides et tout s'est fait en ligne en scannant nos documents et en les envoyant par mail.

Et c'est donc pour obtenir ce fameux document que nous avions dû nous déplacer au MOM (Ministry of Manpower = Ministère du travail ) pour aller se faire prendre les empreintes digitales ainsi qu'une belle photo de vainqueur ! Résultat 4 jours plus tard, notre employeur avait fait envoyer un coursier pour récupérer le fameux EP qui est ici notre véritable pièce d'identité !

Et c'est uniquement grâce à cette petite carte verte que nous avons pu passer notre samedi à faire les malls (une fois de plus) pour rentrer dans l'ère des smartphones (si, si !) et prendre un abonnement internet à 100 Mbps par le câble. Nous aurions pu avoir la fibre mais il y avait un délai de 2 ou 3 semaines supplémentaires. Nous n'en pouvions déjà plus. Apparemment, l'homo numéricus que nous sommes ne peut pas tenir plus de 7 jours sans consultation d'informations binaires ! Matrix quand tu nous tiens...


Commentaires

Enregistrer un commentaire